Tout savoir sur l’économie helvétique à l’air du coronavirus !

La pandémie du coronavirus a fortement impacté l’économie au niveau mondial avec des conséquences, surtout lourdes pour les pays moins développés. Cependant, les pays de l’Europe ne sont pas restés en marge. Certains d’entre eux comme la Suisse subissent encore des dommages liés à la pandémie. Découvrez dans cet article des renseignements utiles au sujet de l’économie suisse à l’air de la Covid-19.

De nombreux travailleurs frontaliers perdent leur emploi

Ces derniers jours, la Suisse a compté environ 4946 de cas supplémentaires de personnes atteintes du coronavirus, élevant le nombre de personnes contaminées à 73.396. Ce chiffre qui ne cesse de s’élever impacte notamment les activités à la base. Ainsi, 3.000 travailleurs frontaliers ont déjà perdu leur emploi. À noter que mille autres travailleurs pourraient perdre le leur d’ici la fin de l’année en cours. Ces travailleurs frontaliers sont notamment de la main-d'œuvre provenant des pays frontaliers comme l’Italie. La conséquence de la pandémie du coronavirus sur les emplois est donc directe dans ce secteur. Pour plus d’informations sur l’actualité financière suisse, rendez-vous sur le site spécialisé en la matière.

Les PME bénéficient de mesures pour l’amortissement de leur crédit

En dehors de la perte d’emploi constatée au niveau des travailleurs frontaliers, de nombreuses entreprises essuient de lourdes pertes. Pour avoir plus de facilités dans la gestion de la crise liée à la pandémie, les PME devraient avoir droit à des conditions moins contraignantes pour les crédits garantis par la Confédération. En effet, la commission du conseil des Etats a approuvé un rallongement de la durée de l’amortissement de ces crédits. Ainsi, le délai pourrait s’étendre jusqu’à huit ans, au lieu de cinq au départ. Cette mesure pourrait donc alléger la tâche aux PME, et leur permettre de résister et de mieux faire face à l’impact ou aux conséquences du coronavirus.