Tout savoir sur la taxe d’habitation

La taxe d’habitation est un impôt appliqué à toute personne disposant d’une jouissance privée des locaux imposables. Les taux permettant de la calculer sont cependant fixés par la commune dans laquelle vous habitez. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous êtes redevable de la taxe d’habitation de votre logement dès le premier janvier de chaque année.

Taxe d’habitation : qu’est-ce que c’est ?

La taxe d’habitation est un impôt immobilier local qui concerne les  habitants d’un logement en France. Elle est prélevée par l’administration fiscale et remise à la commune à la commune du résidant. Elle est considérée à cet effet comme une source de financement nécessaire dans la ville des habitants. Cette taxe servira à financer les services publics tels que: les services sociaux, les écoles maternelles et primaires, les clubs sportifs. Elle peut également servir pour financer les départements, les activités culturelles, les crèches et bien d’autres services. Pour en savoir plus sur la taxe d’habitation, vous pouvez cliquer pour apprendre ceci ici maintenant

Cependant, il est important d’avoir une connaissance de la méthode de calcul la taxe d’habitation. La méthode de calcul est basée sur la valeur locative diminuée d’éventuels abattements. Cette valeur correspond à une estimation annuelle du loyer généré par le logement. Il faut après appliquer le taux voté par votre commune pour calculer votre taxe d’habitation.

Abattements: que retenir ?

On appelle abattement, une réduction de la valeur locative. Il existe cependant certaines situations qui vous offrent la possibilité d’en bénéficier. Ceci diminue alors mécaniquement votre taxe. 

Plusieurs cas sont concernés. Il s’agit de l’abattement général dès la base. Elle vous offre une réduction de 15% sur la valeur locative de votre habitation. L’abattement pour charge de famille quant à elle, elle s’élève à 10% pour les premiers enfants et 15% pour les suivants. Il s’agit également de l’abattement spécial. Ceci concerne les personnes en situation de handicap et les personnes disposant d’un revenu faible. La valeur locative est donc de 15%  pour les personnes à revenus faibles et de 10% pour les  personnes handicapées.