Les recours et aides juridiques en cas de problème

Une vente ou un achat de bien immobilier impliquant des particuliers n'est pas l'abri de complications. Dans la plupart des situations, le problème tient son origine de l'insatisfaction ou du fait que  l'acheteur en sorte victime de préjudice. Le vendeur est cependant rarement confronté à des problèmes.

Les problèmes rencontrés entre particuliers lors d’un achat ou d’une vente immo

Plusieurs problèmes peuvent naître au cours de la vente d'un bien immobilier entre particuliers. Consultez le site pour en savoir plus.

Dans une vente entre particuliers, le vendeur est le plus souvent à l'abri des problèmes car ce dernier ne se soucie que du prix de vente qu'il propose. L'acheteur quant-à-lui se retrouve souvent en face de quelques difficultés. Le plus souvent, les problèmes sont liés à la non-satisfaction de ce dernier qui ne voit pas ces attentes comblées. Certes, il visitera les lieux comme cela se doit et se fera une idée, mais le problème vient du fait que le vendeur fait des réserves sur certaines informations pourtant importantes. Le plus souvent, il n'informe pas l'acheteur des vices cachés et cela devient la cause d'un véritable problème entre les deux parties.

Les recours amiables

En cas de problème entre deux parties suite à une vente de bien immobilier, le recours amiable est leur première alternative. Ce recours consiste à la naissance de négociations entre les deux parties en vue de résoudre le problème à l'amiable. Suite à un éventuel échec des négociations,  les deux parties peuvent se tourner vers une aide juridique apportée par le notaire ou encore des spécialistes de la transaction immobilière.

Les recours contentieux

Lorsque les négociations à l'amiable n'aboutissent à rien, l'un des deux contractants peut opter pour un recours contentieux. Ce recours à souvent pour conséquence l'annulation de la vente suite à une action de la part de l'acheteur. Celui qui n'est pas satisfait peut réclamer l'octroi  de  dommages-intérêts soit une annulation du contrat de vente. Au lieu de l'annulation, l'acquéreur peut demander la réduction du prix de vente du bien conformément à sa valeur réelle et en considérant les vices cachés. Ce recours nécessite toutefois l'intervention d'un avocat. Ses conseils vous seront très bénéfiques et connaissant la réalité juridique, il saura vous défendre et protéger vos intérêts.